Cabinet dentaire

Dr Dominique Le Guen 

 

 

Gencives, parodontologie

Les bactéries de la plaque dentaire peuvent causer des dégâts sur les dents (caries) mais aussi sur la gencive et l'os qui les supportent. Les gingivites et les parodontites sont des infections qui touchent les tissus de soutien de la dent : gencive, ligament, os.
Ces maladies ne se développent qu'en présence de plaque dentaire.

 

1er stade: La Gingivite

Fig1: Gencive rouge et gonflée, présence de plaque dentaire
Fig 2
Fig 3
Fig 2&3: Effet d'un détartrage et d'un bon brossage.
Definition

La gingivite est le premier stade de l’infection des gencives par les bactéries de la plaque dentaire. Les signes caractéristiques sont :
- la rougeur et le gonflement des gencives (Fig 1),
- le saignement des gencives au brossage,
- une mauvaise haleine.

La gingivite est une inflammation des gencives qui est réversible et sans effet destructeur sur l’os qui supporte la dent.
Cette maladie est dûe à un brossage dentaire incorrect, cependant les signes peuvent être exacerbés lors de perturbations hormonales (puberté, grossesse, ménopause).

 

 

Traitement

Le traitement de la gingivite correspond à :
- l’adoption d’un brossage dentaire plus efficace,
- un traitement court par bain de bouche,
- un détartrage (Fig 2 et 3).
Si la gingivite n’est pas traitée, elle se transforme en parodontite.


2eme stade: La Parodontite

Fig 4: Etat sain.
Fig 5: Gingivite.
Fig 6: Parodontite.
Fig 2&3: Effet d'un détartrage et d'un bon brossage.
Definition

La parodontite est une infection destructrice de tous les tissus de soutien de la dent (gencive, ligament, os). Le stade terminal de la parodontite est la mobilité de la dent qui conduit à sa perte.

Développement de la parodontite :
- dans la flore bactérienne buccale naturelle de certains sujets, des bactéries plus virulentes vont proliférer et coloniser l’espace entre la gencive et la dent qui est à l’état sain une poche de 1mm (Fig 4)
- ces bactéries virulentes vont « ouvrir » cette poche et migrer le long de la racine dentaire en résorbant l’os qui supporte la dent. Peu à peu, la racine est dénudée et la dent peut devenir mobile. (Fig 5 et Fig 6)

La parodontite est aggravée par :
- le tabac, qui diminue la vascularisation des gencives et donc l’apport en matériel de défense immunitaire,
- un déséquilibre des arcades dentaires (dents en mauvaise position, dents manquantes),
- un diabète déséquilibré.

Traitement

Le traitement permet stopper la parodontite ou de limiter fortement son développement. Il n’est pas possible de regagner l’os qui a été détruit.

Le principe du traitement est la diminution du nombre de bactéries pathogènes.
L’élimination des bactéries se fait :
- dans les endroits accessibles à la brosse à dent : un protocole particulier de brossage dentaire est maintenu toute la vie et il est complété par des détartrages périodiques
- dans les endroits inaccessibles à la brosse à dent : des détartrages sous anesthésie, appelés « surfaçages » sont réalisés pour supprimer les bactéries au fond des poches de gencives. Après le surfaçage une partie de la gencive peut re-adhérer à la racine dentaire. Le surfaçage peut être combiné dans certains cas à un traitement par antibiotiques. En cas de succès incomplet des surfaçages, le nettoyage peut être réalisé par voie chirurgicale en réclinant les poches de gencives pour avoir un accès direct aux zones colonisées. Ces traitements s’appuient sur un grand nombre d’études cliniques, mais ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et par les mutuelles.
- par des extractions dentaires quand les dents sont devenues trop mobiles ou quand certains espaces sont inaccessibles au netoyage et qu'ils constituent des réservoirs de bactéries.

Une fois la maladie stabilisée, le remplacement des dents manquantes et l’équilibration des arcades dentaires permettent d’éviter des rechutes.
Enfin l’arrêt du tabac contribue fortement au succès du traitement.

Fig 7: Parodontite: évaluation du niveau osseux sur un panoramique dentaire.


 

Publié par Notitia. L'information diffusée sur le site est destinée à encourager , et non à remplacer, les relations existantes entre patient et le chirurgien-dentiste.